Belgian Disability Forum

23/11/2022 - Le Comité des Nations Unies sur le 8ème rapport périodique de la Belgique sur la Convention CEDAW


Le Comité des Nations Unies pour l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes surveille le degré de respect des obligations découlant de la convention CEDAW.

Fin octobre 2022, le comité a publié son rapport final sur le huitième rapport périodique de la Belgique

Les experts demandent à la Belgique de travailler sur les aspects suivants :

En matière d'emploi :

  • Déployer plus d'efforts dans des actions positives, par exemple des quotas, afin de permettre à davantage de femmes issues de groupes minoritaires, comme les femmes handicapées, d'accéder au marché du travail et de voir davantage de femmes occuper des postes de direction
  • Veiller à ce que toutes les femmes et les filles en situation d’handicap aient accès au marché du travail

En matière de soins :

  • Tout mettre en œuvre pour éliminer la stérilisation forcée, un traitement qui se pratique chez les femmes qui ont un maladie mentale
  • Accéder à tous les services d'aide disponibles pour les victimes de violences sexistes

En matière de choix de vie :

  • Veiller à ce que les femmes puissent décider où et avec qui elles veulent vivre
  • Intensifier ses efforts pour lutter contre la violence sexiste, la prostitution et la traite des êtres humains

L'état devrait également s'attaquer aux formes intersectionnelles de discrimination à l'égard des femmes en situation d’handicap et garantir leur inclusion et leur accès à tous les droits prévus par la convention. Notamment en supprimant les limitations à leur capacité juridique, en garantissant leur accès à la justice, leur protection contre la violence sexiste et leur accès à une éducation, un emploi et des services de santé inclusifs, y compris les services de santé sexuelle et reproductive.

L’ONU dénonce aussi  le manque criant de données. La Belgique doit collecter des données plus nombreuses, de meilleure qualité et plus spécifiques afin de mettre les politiques actuelles en adéquation des besoins des citoyens.

Le BDF note l’approche inclusive des experts et leur souci de prendre en compte les besoins des femmes et filles en situation de handicap au travers d’une convention générale.

Le BDF interpelle également le gouvernement fédéral sur le suivi apporté à la convention CEDAW.