aller au contenu
Belgian Disability Forum

Rapport EPU

La situation de la Belgique a été examinée lors de la 24ème session du Conseil des Droits de l’Homme qui s’est tenue en janvier 2016.

En juin 2015, le BDF, en collaboration avec les différents conseils d'avis, a initié et coordonné un rapport alternatif à l’intention des experts de l'ONU.

Il a tout particulièrement insisté sur :

  • le mainstreaming du handicap dans divers domaines et sur ses implications concrètes : la participation de la société civile, les nouvelles législations et la nécessité de disposer de données statistiques exploitables
  • l’éducation et les défis qui y sont associés, tant dans l’enseignement ordinaire que spécialisé, en ce inclus l’enseignement en langues des signes, la formation du personnel enseignant, la transition école-emploi, l’accès à l’information et la non-scolarisation
  • l’emploi des personnes handicapées dans les secteurs public, privé et protégé
  • le niveau de vie et l’accès aux mêmes droits pour tous, indépendamment de l’âge (revenus décents, aides subsidiées et logement abordable et adapté)
  • les problèmes persistants d’accessibilité aux transports et aux édifices publics

Voir le rapport alternatif 2016


Le BDF et les conseils d’avis des personnes handicapées existant aux niveaux de la Belgique fédérale ont déposé, le 8 octobre 2020, un rapport alternatif au rapport volontaire à mi-parcours du 2ème cycle de l’EPU de la Belgique.

Le rapport insiste lourdement sur la nécessité de mettre en place des politiques et actions concrètes pour progresser dans le sens de l’inclusion des personnes handicapées et lutter contre le déni de leurs droits dans un grand nombre de domaines de la vie courante.

Voir le rapport alternatif 2020

Rétroactes : en janvier 2016, la Belgique a reçu 232 recommandations des experts de l’ONU. Les autorités belges ont remis en décembre 2019 leur rapport à mi-parcours sur le 2e cycle de l'EPU.

C’est suite à ce rapport, que le BDF et les différents conseils d’avis de personnes handicapées ont décidé de soumettre un rapport alternatif. Il est le résultat d’une large discussion et d’un consensus entre l’ensemble des cosignataires. Le rapport se concentre sur certaines thématiques car l’ONU limite le nombre de mots par rapport.

Un nouvel examen (3ème cycle) pour la Belgique est prévu en janvier 2021.