aller au contenu
Belgian Disability Forum

Le BDF en action - décembre 2017

Instances : Conseil d’administration du BDF

Le 12 décembre dernier, le Conseil d’administration du Belgian Disability Forum asbl (BDF) s’est réuni autour de l’ordre du jour suivant :

  • Parlement européen des personnes handicapées – 6/12/2017 : débriefing
  • Journées européennes des personnes handicapées – 4-5/12/2017 : débriefing
  • SDG’s-Objectif de développement durable - Conférence lors du Board EDF : Etat d’avancement
  • AG 2018 : préparation
  • Carte européenne du handicap : état d’avancement
  • UNCRPD – Examen périodique de la Belgique en 2019 – Préparation du travail du BDF
  • UNCRPD – Article 19 – General Comment
  • Commission européenne – Pilier social européen : Consultation publique sur l’accès à la protection sociale pour tout travailleur
 

Participation aux Journées européennes des Personnes handicapées et au Parlement européen des Personnes handicapées, 4, 5 et 6 décembre 2017 :

 

Participation à la réunion « Révision des règlements relatifs aux Fonds ESI pour la période 2014-2020 en faveur des personnes handicapées et de leurs organisations représentatives », organisée par le Comité économique et social (CESE)

Le 12 décembre dernier, Véronique Duchenne a participé à la matinée d’échanges sur les Fonds structurels (FSE) qui réunissait la Commission européenne, le CESE, des représentants des Etats membres, des parlementaires européens et de nombreuses ONG.

La programmation 2014-2020 est dans sa dernière ligne droite et les premières conclusions se tirent :

  • sur le plan macro-économique, grâce aux FSE, on peut globalement observer des impacts positifs sur le PIB des pays, la diminution globale du chômage et la diminution progressive de la pauvreté dans les pays de l’Est
  • Sur un plan plus micro-économique, les FSE 2014-2020 ont soutenu le développement de services aux communautés et d’investissement durables (petites unités de soins et d’accompagnement, souvent en dehors des villes)

Avec la prochaine programmation 2021 -2027, il est clair que

  • les défis de redressement de la situation économique et sociale resteront bien présents, surtout dans certains pays de l’Europe du Sud et de l’Est (et certaines régions en Belgique)
  • les FSE poursuivront les 3 axes « inclusion » (accès à des revenus minimaux, développement de l’emploi et accès aux services pour une vie digne) tout en accompagnant davantage les changements à des niveaux différents, selon les pays
  • tous les acteurs autour de la table s’accordaient à dire que le défi sera de travailler de manière plus pragmatique, plus proche des personnes. Ainsi, par exemple, il s’agirait de soutenir les politiques d’accès au logement et aux services généraux de manière telle à favoriser la sortie des personnes des institutions. Les ONG ont rappelé que les droits fondamentaux énoncés dans l’UNCRPD doivent être un facteur d’appréciation de la bonne utilisation des FSE et que la suspension des paiements pourrait être envisagée dans le cas où ces droits ne seraient pas respectés
  • la participation des personnes handicapées elles-mêmes aux processus de réflexion, de mise en œuvre et de suivi de la prochaine programmation sera un défi renouvelé : la programmation 2014-2020 a révélé dans un grand nombre de pays un participation faible, voire inexistante, des associations de personnes handicapées
 

Séminaire sur la mise en œuvre de la Stratégie 2017-2023 du Conseil de l'Europe sur les Droits des personnes handicapées

Les 13 et 14 décembre, le Président du BDF, Pierre Gyselinck, participait à une Conférence organisée à Copenhague dans le cadre de la présidence danoise du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe (novembre 2017 - mai 2018). Le séminaire souhaitait contribuer à la mise en œuvre de la Stratégie du Conseil de l'Europe sur les Droits des personnes handicapées - "Une réalité pour tous " et à son articulation avec l’article 8 de l’UNCRPD (sensibilisation ). Il réunissait les autorités gouvernementales, les personnes handicapées et leurs représentants, les prestataires de services, les organisations non gouvernementales et les experts indépendants ainsi que les représentants du secteur privé et des médias.

Les objectifs de la Conférence étaient d’aider les États membres à construire des partenariats et à coopérer avec les médias, les associations défendant les droits des personnes handicapées, les personnes handicapées elles-mêmes, le secteur privé et d'autres parties prenantes afin de sensibiliser efficacement le plus grand nombre et de contrer les préjugés et les attitudes négatives à l'égard des personnes handicapées.

Le séminaire était structuré en quatre sessions thématiques (médias, emploi, formation et sensibilisation des enfants dans les écoles, sport). Ces sessions thématiques ont été l’occasion d’échanger expériences, expertises et exemples pratiques de stratégies mais aussi de discuter entre parties prenantes des défis et des difficultés dans la conception et la mise en œuvre des stratégies de sensibilisation et des moyens pour les surmonter.

Il a été mis en évidence que les politiques et actions qui mettent l’accent sur la sensibilisation de la population, sur le développement des aménagements raisonnables et sur les compétences des personnes handicapées restent des approches porteuses de changements inclusifs.

Le BDF souhaite souligner le nombre réduit de participants handicapés à cette Conférence et rappelle que l’inclusion des personnes handicapées à tous les niveaux des débats et dans les endroits de décisions est un droit fondamental, comme l’affirme l’UNCRPD dans son article 4.3.