aller au contenu
Belgian Disability Forum

Aujourd'hui, c'est la Journée internationale des droits de l’enfant

Un enfant en situation de handicap a les mêmes droits que les autres enfants


Le 20 novembre 1989, les Nations Unies ont adopté la Convention internationale des droits de l’enfant à New York. C’est pourquoi la Journée internationale des droits de l’enfant est célébrée chaque année le 20 novembre. Ce jour-là, il y a toutes sortes d'activités pour rappeler que les enfants ont des droits spécifiques.

Le Belgian Disability Forum (BDF) souhaite attirer l’attention sur les droits des enfants en situation de handicap de moins de 18 ans.


Les 6 points suivants sont importants pour le BDF :

  1. Le choix du lieu de vie
    A défaut de solutions alternatives, le placement en institution reste la seule option pour certains enfants en situation de handicap. Cela a des implications au niveau de la vie privée et du développement personnel des enfants. Le BDF plaide pour que le choix de l’enfant soit respecté en concertation avec sa famille et avec les services compétents.

  2. L’importance de l’accompagnement
    Un soutien supplémentaire avec les moyens de communication adéquats (langue des signes, textes « faciles à comprendre », etc.) est nécessaire pour un enfant en situation de handicap. Une approche « pluridisciplinaire » doit également être adoptée pour prendre en compte les différents aspects du développement de l'enfant.

  3. Vie privée, vie affective, vie sexuelle
    Chaque enfant handicapé a droit à une vie privée, affective et sexuelle. Des rencontres régulières avec une structure d’accompagnement peuvent jouer un rôle important dans la prévention des risques de maltraitance et d’abus.

  4. La protection de la vie privée et l’utilisation des technologies de la communication
    Les enfants en situation de handicap peuvent tirer profit d’un recours efficace aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Les parents, les éducateurs et les enseignants doivent assurer la sécurité de la vie privée des enfants en situation de handicap.

  5. Pauvreté
    La pauvreté touche de nombreuses familles qui comptent un enfant en situation de handicap. Les parents devraient recevoir un soutien spécifique et financièrement accessible pour accompagner leur enfant à la maison, surtout s’il y a plusieurs enfants dans la famille. Sur le plan professionnel, ils doivent bénéficier d'une reconnaissance sociale à court terme (congé supplémentaire) et à long terme (valorisation pour la pension).
  1. Statistiques
    Il n’y a toujours pas de données quantitatives correctement exploitables sur le handicap en Belgique. Le BDF demande aux autorités de travailler à la collecte, à l’analyse et à la diffusion de données ventilées par sexe, âge, handicap et type de besoin.


En août 2020, le BDF a également donné à la Commission européenne un avis sur la stratégie européenne pour les droits de l'enfant 2021-2024.

Lire l’avis


Le Commissariat aux Droits de l'Enfant de la Communauté flamande souligne dans son rapport annuel que les enfants en situation de handicap ont besoin de soins et d’attention spécifiques. Le Commissariat aux Droits de l'Enfant demande que les droits de l'enfant soient davantage pris en compte lors de la crise de Covid-19. L’évaluation du  lockdown durant la 1re vague de la crise de Covid-19 ont clairement montré qu'un soutien accru est nécessaire dans les établissements pour jeunes, pour l’accompagnement à domicile, pour l'aide à la jeunesse et les soins de santé mentale. L’isolement doit rester une exception absolue ! Un enfant en situation de handicap ne devrait plus jamais être exclu de la vie en société en situation de crise sanitaire  !

Voir le rapport annuel du Commissariat aux Droits de l'Enfant (en néerlandais)