skip to content
Belgian Disability Forum
Sorry this page does not exist in English

Le BDF et le CSNPH à la Conférence des Etats parties de l'UNCRPD

Du 10 au 13 juin dernier, s’est tenue à New York la 12ème Conférence des Etats parties à la Convention des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées (UNCRPD). Pierre Gyselinck, Président du Belgian Disability Forum asbl (BDF) et Thomas Dabeux, membre du Conseil supérieur national des personnes handicapées (CSNPH) y représentaient le mouvement belge des personnes handicapées.

L’ONU montre l’exemple

Dans son discours inaugural, le mardi 11 juin, Antonio Guterres, Secrétaire général des Nation unies, a souligné qu’éliminer les barrières à la participation des personnes handicapées bénéficierait aux personnes handicapées mais aussi à l’ensemble de la population.

Il a aussi incité les Etats à être plus ambitieux dans la mise en œuvre de leurs engagements en matière de développement durable: ces objectifs ne pourront être atteints que si personne n’est laissé sur le bord du chemin.

Joignant l’acte à la parole, il a lancé officiellement la Stratégie des Nations unies pour l’inclusion des personnes handicapées par lequel il montre la volonté d’adapter le fonctionnement de l’administration des Nations unies en fonction des principes de l’UNCRPD.

Déclaration de la Belgique: il reste beaucoup de travail

La déclaration officielle de la Belgique a été lue par Son Excellence Monsieur Jeroen Cooreman, représentant permanent adjoint de la Belgique auprès des Nations Unies, le mercredi 12 juin. La Belgique y a souligné l’importance des progrès réalisés au cours des 10 années depuis la ratification de l’UNCRPD par la Belgique.

Les exemples mis en avant étaient:

  • le travail initié pour moderniser l’allocation d’intégration (AI)
  • les mesures prises pour renforcer les droits des femmes handicapées ayant subi des violences sexuelles
  • les progrès réalisés dans le domaine de la culture, du sport et des loisirs, notamment grâce à l’implication de la Belgique dans le projet de l’European Disability Card
  • le travail en cours au niveau de la vie relationnelle, affective et sexuelle des personnes handicapées

La Belgique a reconnu qu’il reste beaucoup à faire, en commençant par mettre en place des conseils d’avis des personnes handicapées à tous les niveaux de la Belgique fédérale.

La plus-value des "side events"

Tant Pierre Gyselinck que Thomas Dabeux ont particulièrement apprécié la richesse des événements parallèles organisés tout au long de ces 4 journées de travail intense. Ils ont ainsi pu participer aux échanges suivants:

  • Renforcer la participation, l'inclusion et les droits des enfants et des jeunes handicapés
  • L'intelligence artificielle et la possibilité d'accroître l'inclusion, la participation et l'autonomie des personnes handicapées
  • Stratégie des Nations Unies en faveur des personnes handicapées - Une stratégie inclusive pour un monde inclusif, accessible et durable: Lier l'engagement mondial à l'action locale
  • Promouvoir la défense des droits et la visibilité des personnes handicapées dans les médias: Expérience et innovation
  • Personnes ayant une déficience intellectuelle et institutions: Expériences vécues et moyens de parvenir à la désinstitutionalisation
  • Participation, inclusion et droits des enfants et jeunes en situation de handicap
  • Marchés publics accessibles: S'assurer que l'argent des contribuables est dépensé pour l'accessibilité (marchés publics)

Pierre Gyselinck faisait partie du panel d’intervenants dans l’événement "L’expérience de l’European Disability Card" organisé par la Commission européenne.

Cela lui a permis de mettre en évidence l’importance pour les personnes handicapées de pouvoir se déplacer sans entrave dans l’Union européenne: il est important que l’European Disability Card soit étendue progressivement

  • à l’ensemble des Etats membres de l’Union européenne
  • à un champ d’application plus large